Horloge monumentale à billes - Place Saint-Urcisse à Cahors - Inaugurée en juin 1997

 

« J’ai voulu construire une machine qui donne du temps à ceux qui veulent le prendre.

À ceux qui s’arrêtent pour le regarder passer... »

 

 

Photo J. Maureille
Photo J. Maureille

Le balancier est horizontal et se règle par un contrepoids ; la période d’oscillation doit être de 15 secondes. Chaque oscillation complète utilise deux billes. Pour donner l’heure avec précision, l’horloge a besoin de 11 520 billes par 24 heures. Le réapprovisionnement est assuré par un système électrique, dont la fonction est comparable à celle du remontoir pour les horloges traditionnelles.

 

L’énergie utilisée pour le mouvement est fournie uniquement par le poids des billes. Ce sont des billes en acier (pour flipper) de 80 g chacune.

La « consommation » du mouvement d’horlogerie est de 640 g par minute, soit 921,6 kg par 24 heures… plus de 336 tonnes par an !

 

Plus de 400 pièces usinées par l'auteur.

Conception et réalisation : un peu plus de deux ans.

 



« L’ensemble des billes de l’horloge monumentale de Cahors parcourt environ

l’équivalent d’un tour du monde en 800 jours. »

 

Vision nocturne du mécanisme : une interprétation personnelle et poétique du vidéaste Julien Grimond-Szantaruck